l'écologie à l'école - WE ARE CLEAN - CLEAN FOR GOOD

Rentrée scolaire : objectif écologie à l’école!

C’est la rentrée ! Et avec elle, une grande énergie pour de nouveaux projets et des résolutions.

A l’école, les enseignants sont de plus en plus amenés à sensibiliser les enfants à l’écologie, mais tous ne le font pas encore vraiment concrètement. Voici quelques idées à leur proposer.

Une liste de fournitures scolaires écolo

Les listes de fournitures sont souvent interminables et il est tentant de foncer dans un hypermarché pour tout trouver. Et si cette année, pour la rentrée, vous tentiez de trouver d’autres fournisseurs ? Les crayons à papier peuvent venir de forêts gérées durablement, on peut choisir des stylos billes rechargeables ou en bois (au lieu des classiques modèles jetables en plastique) et « en vrac » à l’unité en papeterie (et non sous plastique), des colles sans solvant à base d’amidon, une calculatrice plutôt solaire qu’à pile et des cahiers avec l’Écolabel européen ou NF Environnement. Quand c’est possible, on peut recouvrir les livres et cahiers de papier kraft (et non de film plastique), ou encore de privilégier des crayons de couleur fluo spécial surlignage à la place des feutres qui sèchent à la vitesse de la lumière… Règles, équerres et compas existent en bois ou en métal : on les privilégie à la place des modèles en plastique, et en plus ils durent très longtemps ! Enfin, essayez de lancer un programme de recyclage des livres scolaires pour pouvoir les échanger dans le collège ou lycée, ou vendez et achetez-les d’occasion, comme le cartable !

Se battre pour une cantine écolo !

Partout en France, des collectifs et associations de parents se mobilisent pour améliorer la qualité des repas servis aux enfants. Mais ces dernières années, les parents se sont aussi penchés sur l’aspect écologique des cantines scolaires : le collectif Cantine Sans Plastique, « Cantine nouvelle » à Montreuil, « Pas d’usine, on Cuisine » aux Lilas, « Les enfants du 18 mangent ça » et « Sauve ma cantine » à Paris ou encore Cantines responsables, un site dédié à tous les services publics de restauration collective.

Certains ciblent le gaspillage, d’autres le plastique ou encore la réduction de la viande avec des repas végétariens. Des initiatives parfois portées ou supportées par les mairies, mais pas toujours. Dans tous les cas, il faut mettre la main à la pâte !

Quelques actions pour une cantine bio et sans gaspillage

Contre le gaspillage, des mesures simples sont mises en place : sensibilisation des enfants aux quantités, pesée en amont et en fin de service pour évaluer les aliments jetés, des portions à la demande et la possibilité de se resservir pour responsabiliser les enfants sur les quantités, ou encore des fruits coupés en quartiers pour éviter de ne pas les finir.

Les menus doivent aussi être regardés de près, lors des commissions restauration par exemple, où les parents peuvent venir, pour favoriser les aliments bio, réduire les viandes au profit des légumes, et instaurer des menus végétariens (pour rappel la viande d’élevage est responsable d’un grand nombre de pollutions et d’émissions de gaz à effet de serre responsables du réchauffement climatique).

Green voice - WE ARE CLEAN - CLEAN FOR GOOD

On peut aussi mettre en place des plateaux repas pour réduire la consommation d’eau lors de la vaisselle, et étudier les fournisseurs pour aller vers le zéro déchet via des produits locaux. Les projets peuvent être lancés sur la plateforme Cantine verte de Greenvoice, la plateforme de campagnes citoyennes dédiée à l’écologie ou encore « Un plus bio », association qui fédère et soutient des centaines d’initiatives, ou enfin sur colibris-lemouvement.org, rubrique « passer à l’action », « Créer son projet ».

Initiation à la biodiversité dans la classe

initiation biodiversité - WE ARE CLEAN - CLEAN FOR GOOD

Au-delà des leçons théoriques, dans les petites classes en particulier, et plus tard dans les cours de biologie en primaire mais aussi au collège, on peut facilement expliquer le rôle fondamental de la biodiversité aux élèves. A la rentrée en maternelle, on peut lancer dans la classe un élevage d’escargots ou de phasmes, dont on suivra l’évolution au cours de l’année. On peut aussi proposer et accompagner, en tant que parent d’élève, des sorties à la ferme, ou encore pour les maitres et maitresses, réaliser un herbier pour montrer la diversité des plantes, les graines, le pollen et le rôle des insectes pollinisateurs. Pour les plus grands, insister sur la notion de chaine alimentaire et parler d’écosystèmes, valoriser la nature, les concepts d’entraide et la notion d’interdépendance, etc. Enfin les plus grands peuvent eux-mêmes réaliser des exposés à illustrer sur le thème de la biodiversité selon les milieux (mer, montagne, forets…).

Ateliers consommation écolo avec les parents 

Si les enseignants peuvent placer la rentrée scolaire sous le signe de l’écologie pour ensuite la travailler tout au long de l’année, les parents peuvent aussi être invités à animer des ateliers pratiques, sur le plastique par exemple : on présente différents objets en différentes matières, on parle de la difficulté et des limites du recyclage, on présente des alternatives à la consommation en montrant des objets zéro déchet, type shampoing solide, yaourts pots en verre, gourdes… Et on insiste sur le fait que côté consommation, aujourd’hui, on a toujours le choix d’aller chercher un produit plus responsable… en donnant l’exemple des fournitures scolaires ! En début d’année, chaque élève peut s’engager sur un geste ou un effort à effectuer toute l’année.

Des évènements collaboratifs façon économie circulaire

Enfin, les parents d’élèves et les parents élus peuvent soutenir l’école et les familles en organisant dès la rentrée scolaire des évènements sous le signe de l’économie circulaire, permettant de lever des fonds pour financer d’autres projets écolo dans l’école. Par exemple : organiser un vide dressing ou une bourse aux vêtements ou aux jouets, un service de « troc livres », un atelier réparation ou couture, ou encore une vente de gâteaux bio. On peut aussi penser à réaliser avec les élèves un livret destiné aux familles avec des idées pour passer à l’écologie en famille, indiquant comment s’initier au Do It Yourself, comment organiser un ramassage de déchets ou passer à une alimentation plus végétale à la maison.

La rentrée est une période propice à la mise en place de nouvelles bonnes habitudes, dans le prolongement des actions que l’on a pu lancer en famille pendant les vacances, au contact de la nature. Les établissements scolaires sont souvent demandeurs, car les encadrants manquent de temps, et sont toujours très fiers de revendiquer leur engagement écolo une fois pris et de reconduire le projet « rentrée des classes écolo » l’année d’après !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.