Freegans - WE ARE CLEAN - CLEAN EATING
© Les gars’pilleurs

Les Freegans, ces lanceurs d’alerte

Nouveau mode de vie lié à la récupération de la nourriture destinée à la poubelle, le freeganisme propose de repenser complètement notre rapport aux déchets. Bienvenue dans le monde des Freegans !

Il est environ 17h. Deux femmes attendent devant l’enseigne parisienne Franprix en papotant et en regardant d’un œil leur progéniture dans la poussette. Soudain, les employés de la supérette sortent les grosses bennes dans la rue. Les deux mamans, bientôt rejointes par d’autres personnes, « trient » et récupèrent de la nourriture jetée car invendable (mais encore consommable), à cause des DLC dépassées (Date Limite de Conservation). « Tiens, regarde, du jambon », « oh des yaourts, ma fille les adore ». L’ambiance est bon enfant, et l’esprit partageur… Bienvenue dans le freeganisme, un mode de vie qui fait plus ou moins partie de la tendance Clean Planet !

Le freeganisme, kesako ?

Le freeganisme est un mot-valise né de la contraction de free (liberté) et veganisme (mode de vie sans recours aux produits animaliers). Ce nouveau mode de vie nous fait repenser notre rapport aux achats et aux déchets. Ces deux femmes sont peut-être freegans sans le savoir. Car ce n’est pas toujours par nécessité que les freegans fouillent les poubelles, mais pour lutter entre-autre contre le gâchis alimentaire. Le mouvement du freeganisme récupère des déchets alimentaires dans les grands enseignes ou les établissements alimentaires pour une consommation personnelle ou pour les redistribuer à des personnes nécessiteuses. C’est la raison d’être de différents collectifs comme celui des Lyonnais Les Gars’pilleurs né en 2013 qui a pour devise « Rien ne se perd, tout se récupère » (plus d’info en suivant leur page Facebook) ou encore « La brigade antigaspi&solidaire » @la_brigade_antigaspi_solidaire, sur Instagram. En plus de récupérer et de redistribuer des invendus, ces collectifs veulent éveiller les consciences.

Le freeganisme, au-delà du gaspillage alimentaire

Au delà du gaspillage - WE ARE CLEAN - CLEAN EATING

Certaines actions coup de poing pour lutter contre le gaspillage alimentaire sont menées de manière plus médiatisée, notamment lors de la Journée internationale de sensibilisation aux pertes et gaspillages de nourriture, lancée par l’Organisation des Nations-Unies (prévue cette année le 29 septembre). Pour rappel, en France chaque année 10 millions de tonnes de nourriture est « perdue » si elle n’est pas récupérée dans les poubelles de la grande distribution (2,3 millions de tonnes) ou de la restauration (1,5 millions de tonnes). D’autant que, d’après le ministère de l’Agriculture, 1,2 million de tonnes sont encore consommables.

Sur le site freegan info, le concept va encore plus loin : « le freeganisme est le boycott d’un système économique dans lequel le souci de rentabilité a totalement balayé toute considération éthique (…). Donc plutôt que d’éviter d’acheter des produits de certaines firmes qui nous amènent à en faire profiter une autre, évitons tout simplement, autant que nous pouvons, d’acheter. »

© Les gars’pilleurs

Également appelés « déchétariens », ces militants dénoncent le gaspillage alimentaire et la surconsommation. Par ricochet grâce à leurs actions, appelées les plongées en bennes à ordures (Dumpster Diving en anglais), les freegans remplissent leur frigo sans passer par la caisse du supermarché. Une façon de lutter contre nos sociétés matérialistes, le capitalisme et ses dérives.

Au départ centré sur la récupération des invendus alimentaires, le freeganisme peut aujourd’hui s’étendre à d’autres domaines, comme la récupération d’autres produits destinés à la poubelle comme les meubles, les vêtements etc… D’ailleurs, on voit l’éclosion de micro-comptes sur Instagram mettant en lumière tout ce qui est récupéré directement de la rue, comme un acte écoresponsable et militant, pour une planète plus propre. Des comptes qui prônent l’arrêt de la surconsommation en masse

Une nouvelle façon d’agir pour préserver la planète.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.