Sonotherapy - CLEAN LIVING - WE ARE CLEAN

Ces sons qui nous font du bien

Sonothérapie, bains sonores, ASMR, les sons se déclinent pour notre plus grand bien-être. Et nul besoin de s’y connaitre en solfège, il suffit de se laisser porter par les bonnes ondes !

Tout commence par un constat aquatique. Le corps humain est composé de plus de 70% d’eau et qui dit eau, dit ondes, vibrations et diffusion des vibrations. Toutes les cellules de notre corps vivent dans l’eau et communiquent entre elles grâce aux ondes diffusées par ce liquide vital. Et parce que le corps et le mental sont impactés positivement par le son, la sonothérapie a le vent en poupe. Des bains sonores aux bols tibétains (ou aux bols de cristal) sont proposés pour traiter les insomnies, la dépression, le stress, les douleurs, les céphalées et même les acouphènes. Les orthophonistes formés à la méthode Tomatis, utilisent le son, précisément la musique de Mozart, pour diverses rééducations en lien avec l’expression orale ou même graphique.

Watsu : le son pour retourner aux sources

Il n’y a pas d’âge pour profiter des bienfaits du son, parce que ceux qui sont utilisés sont toujours respectueux : ni trop forts, ni trop aigus, ni trop répétitifs, plutôt enveloppants et harmonieux au point de faire l’effet d’un massage sonore. Cerise sur le gâteau, le watsu est un soin réalisé dans l’eau par un thérapeute avec des mouvements doux, le corps soutenu par des flotteurs, et en musique. Vous êtes porté par le thérapeute, dans un total lâcher-prise, les oreilles immergées pour entendre la musique diffusée dans l’eau. L’effet est puissant et rapide, car plongé dans cette atmosphère délicieusement immersive voire régressive, vous laissez votre corps prendre le pas sur votre mental. Vous retrouvez le fameux état extatique in utéro en vous abandonnant dans une totale sensation de sécurité. Même les tout-petits peuvent bénéficier de soins par les sons, le lien avec leur état in utéro est encore plus facile à établir.

Le corps et les organes émettent des sons

Le corps est une véritable salle de concert. Si vous écoutiez tous les bruits internes produits par votre corps 24 heures sur 24, vous auriez l’impression d’entendre la salle Pleyel au moment où l’orchestre s’accorde ! Et, fort de produire ces sons non-stop, le corps émet des vibrations et chaque organe les siennes. Quand c’est la pleine santé, physique et ou psychique, on peut comparer le corps à un orchestre qui joue en parfaite harmonie. Mais quand un organe ou des tissus cellulaires dysfonctionnent, les vibrations émises sont différentes.  La sonothérapie intervient alors comme un chef d’orchestre visant à restaurer cette harmonie. Les traumatismes, blocages, nœuds et autres dysharmonies, sont atténués par les vibrations des sons qu’ils proviennent de bols, de gongs ou d’autres sources.

Le son, oui, mais comment ?

Simplement installé, allongé, sur un matelas ou un tapis de yoga ou assis dans un fauteuil confortable, les yeux fermés, laissez-vous porter par la voix du sonothérapeute qui initie une sorte de voyage sonore guidé, comme une séance de méditation ou de sophrologie. Autre option, s’il s’agit d’un soin aux bols tibétains, ces petits bols métalliques aux différentes sonorités, le praticien pose des bols sur des points énergétiques comme en acupuncture. Il va alors les activer, simultanément ou encore bol après bol, selon l’effet recherché.  Surtout pas de panique, il n’y a aucun risque si ce n’est de déclencher une sensation désagréable si le praticien maitrise mal l’usage de ses bols. Dans ce cas, n’hésitez pas à interrompre la séance en prenant le temps de vous relever car des sons inadaptés ou trop agressifs peuvent causer vertiges, nausées ou mots de tête dans certains cas.

Quand les chuchotements s’en mêlent

Non, non il ne s’agit pas d’un gadget mais d’une nouvelle pratique, pas encore appelée thérapie, qui consiste à chuchoter et à émettre toutes sortes de bruits allant du grattage aux caresses sur un micro (avec un pinceau le plus souvent) aux tapotages des ongles sur une surface rigide. Avec plus de 10 millions de vidéos postées sur les réseaux sociaux, ce que l’on appelle l’ASMR – Autonomous Sensory Meridian Response, traduisez par réponse autonome sensorielle culminante – est une tendance que des non professionnels de la méditation, de la sophrologie ou de la sonothérapie pratiquent depuis seulement quelques années. Ces formats assez longs (15 à 40 minutes) promettent détente, relaxation et lâcher-prise. Et comme le cerveau se délecte de ces sons, les réactions polysensorielles ne se font pas attendre : somnolence, frissons, bâillements, etc.

Alors, convaincu ? Concoctez-vous une playlist avec les musiques qui vous relaxent le plus et commencez votre séance de sonothérapie maison : allongé dans votre canapé, visualisez chaque zone de votre corps abandonnée de tout son poids sur la surface du canapé, en commençant par les talons et en remontant jusqu’au crâne, tout en suivant le rythme de la musique. Il y a de fortes chances pour que le sommeil vous gagne… 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.